Compostage et gestion des déchets verts en période de confinement

Publié le 07/04/20
Environnement > Déchets

Vivre confinés, cela implique malgré tout de produire des déchets mais il est fortement conseillé de limiter cette production afin de permettre aux agents de la collecte des ordures ménagères (qui doivent eux aussi faire face aux problématiques de confinement: garde d’enfants, arrêt…) de travailler efficacement et dans la durée.

Alors compostons nos épluchures et nos restes de repas qui représentent environ 30% de nos poubelles !

Les déplacements en déchèteries sont actuellement non autorisés mais le printemps est de retour, l’entretien du jardin reprend, les tondeuses ronronnent à nouveau alors que faire de vos déchets verts ? Et si vous profitiez de cette période de confinement pour adopter de nouvelles pratiques simples et vertueuses ?

Voici quelques pistes pour réduire vos déchets à la maison et dans le jardin

LE COMPOSTAGE: réduction des déchets biodégradables

Si vous utilisez un composteur partagé, vous pouvez continuer la pratique sous certaines conditions: fiche « Peut-on composter en période d’épidémie de coronavirus »

Si vous disposez d’un jardin : c’est une solution simple, pratique et à la portée de tous!

Vous pouvez composter les déchets suivants :

  • épluchures de fruits et légumes
  • restes de repas : légumes, féculents (type pâtes, riz, blé… de préférence sans crème ni fromage), etc.
  • marc de café avec son filtre en papier, sachet de thé
  • essuie-tout, carton brun et boîte d’œuf (éviter les parties avec des écritures/dessins)

Tous ces déchets doivent être coupés (pour les grosses épluchures comme une demi-orange par exemple: on la recoupe en deux) ou déchirés en morceaux (pour le carton brun et la boîte d’œuf).

Déposez vos tontes de pelouse séchées dans votre composteur, tout comme les feuilles mortes, les brindilles, les petits branchages broyés.

Veillez à alterner les déchets verts (tontes et résidus de désherbage, déchets de cuisine…) et les déchets bruns (feuilles mortes, broyat…), afin de bien respecter le fonctionnement du compost. Vérifiez l’humidité, et brassez régulièrement le tas pour favoriser l’aération.

Si vous ne disposez pas d’un bac, vous pouvez composter en tas dans un coin du jardin ou en créer un, grâce à des planches de bois ou de palettes: fiche de fabrication. L’important c’est que les déchets à composter soient en contact avec la terre, qu’il n’y ait pas ou peu d’interstices entre les planches, que le composteur soit le plus large et le plus carré possible. Cela dit, le compostage en tas, fonctionne très bien aussi.

Choisissez, si possible, un emplacement mi-ombre/mi-soleil. Si cela n’est pas possible, il faudra réguler l’humidité dans votre composteur grâce à votre apport de matières sèches:

  •  si à l’ombre : risque de compost trop humide ajout de matières sèches
  • si au soleil : risque de compost trop sec réduire l’apport en matières sèches

 Le + : le compostage, c’est un engrais naturel et gratuit pour votre potager !

Vidéo « Comment démarrer son compost »

 LE MULCHING: nourrir votre gazon

Le mulching consiste à laisser l’herbe coupée sur place pendant la tonte, pour qu’elle sèche et se décompose. Si votre tondeuse ne dispose pas d’un mode « mulching » (qui découpe finement l’herbe et la laisse sur place), vous pouvez relever la hauteur de coupe à 6cm environ et retirer le bac collecteur : vous couperez moins de gazon, il sera expulsé directement du carter de coupe en fines particules, ce qui revient presque au mulching.

S’il n’est pas possible de régler la hauteur de coupe, vous pouvez enlever le panier de votre tondeuse afin que l’herbe coupée reste au sol, puis repasser la tondeuse le lendemain pour la broyer.

Idéalement il faut tondre environ 1 fois par semaine et par temps sec, et en ce moment, on a le temps ! Le gazon sera également plus résilient à la météo et moins envahi par les « indésirables ».

Déconseillé:

En tas ou en sacs, la tonte fermente et dégage des mauvaises odeurs. Dans le composteur, n’en incorporer qu’une fois la pelouse séchée.

Le + : le mulching, c’est un engrais naturel et gratuit pour nourrir votre gazon qui en a bien besoin en ce début de printemps !

LE PAILLAGE: pour s’éviter le désherbage

Utilisez vos tontes de pelouse séchées paisseur de 2-3cm max) en paillage au pied des haies, des massifs ou du potager. Pailler avec votre tonte de pelouse permet un étalement de votre herbe coupée, ce qui permettra un séchage rapide et évitera ainsi les mauvaises odeurs. La tonte sèche est d’ailleurs communément appelée « foin ».

Autre astuce : toutes les tondeuses (électriques ou thermiques) parviennent facilement à broyer les petits déchets du jardin, y compris les jeunes branches fines (jusqu’à 1 cm de diamètre). Étalez-les sur la pelouse en couche fine et passez la tondeuse dessus lentement : vous obtenez un broyat idéal pour le paillage du potager et de vos massifs (ou en apport de structurant dans votre composteur).

Les + : le paillage permet de garder l’humidité au sol (donc moins de besoins d’arrosage), d’empêcher le développement des mauvaises herbes et d’apporter des fertilisants à vos plantations quand le broyat se décompose.

LES BRANCHAGES: plusieurs solutions pour éviter de brûler !

Les beaux jours arrivent, on en profite pour tailler !

Voici les bons gestes:

  •  vous pouvez broyer les branches d’un diamètre de moins d’un centimètre avec votre tondeuse et vous en servir en paillage ou les incorporer dans votre composteur;
  • vous pouvez les couper au sécateur, serpe ou hachette et les mettre au composteur ou en paillis;
  • vous pouvez également faire un joli tas dans un coin du jardin ce qui fera un abri pour des petits animaux et insectes. Vous pourrez les laisser toute l’année ou les apporter ensuite en déchèterie une fois la période de confinement terminée.
LES MAUVAISES HERBES: des solutions pour elles aussi

Vous pouvez les composter en pensant à un bon brassage de votre composteur qui permettra une montée en température propice à la décomposition.

Le chiendent, racines d’orties, liseron doivent être bien séchés avant d’être incorporés, pour éviter une reprise des racines.

Le lierre est à passer à la tondeuse: le résultat forme un excellent paillage pour les plantations.

ADOPTER CES PRATIQUES DANS SON JARDIN TOUTE L’ANNÉE, C’EST :
  • Moins de déplacements en déchèterie.
  • Moins d’efforts et de temps d’entretien.
  • Des économies d’eau et d’achat d’engrais.

Pour plus d’informations:

  Guide pratique « Compostage et paillage » de l’ADEME

– Vidéo « Déchets de jardin, n’en jetez-plus »

ET NE BRULEZ PAS VOS DÉCHETS ! LA PRATIQUE EST INTERDITE ET VOTRE SANTÉ ET CELLE DE VOS VOISINS EN PÂTIRA.

En effet, Brûler 50 kg de végétaux à l’air libre émet autant de particules fines que 13 000 km parcourus par une voiture diesel récente (Source: ADEME)

 Video « Alternative au brûlage des déchets verts » du RCC Aura

La Communauté de Communes Cœur de Chartreuse vous propose des composteurs individuels de 570L, en bois, à un tarif préférentiel de 20€. Vous souhaitez réserver un composteur (distribution à la fin du confinement), vous avez une question sur le compost ou la réduction des déchets au jardin… ?

Une adresse mail : m.charron@cc-coeurdechartreuse.fr