Suivez le parcours de Jules LAPIERRE

Publié le 11/01/18
Actualité

Dans la cour des grands

Jules-Lapierre bandeau Chartreuse

Coupe du Monde en Norvège

Lillehammer (Norvège) le 3 décembre 2017

Actuellement en stage à Davos avec l’équipe de France U23, Jules LAPIERRE a participé le 3 décembre dernier à la deuxième étape de la Coupe du monde de skiathlon de Lillehammer en Norvège (10 km classique + 10 km libre). 

Le Chartroussin gagne ses premiers points au classement général de la Coupe du Monde en terminant 25e à 3 centièmes de Clément Parisse (24e). Il est classé 4e français derrière Clément Parisse, Jean-Marc Gaillard et Maurice Manificat.

C’était pour lui sa première sélection en Coupe du monde alors qu’il entame sa deuxième saison chez les seniors.

Coupe du monde en Italie

Toblach (Italie) le 16 et 17 décembre 2017

Quelle chance pour Jules LAPIERRE de pouvoir courir une coupe du monde pour la seconde fois cet hiver. Il se classe 46ème  sur l’individuel skating et 48ème  sur la poursuite classique de ce week-end. Des courses compliquées pour Jules, avec une forme mitigée, qui a peiné à se faire une place au milieu des ténors de la discipline.

A noter que Maurice MAGNIFICAT a honoré la France avec une belle deuxième place le samedi !

Tour de ski

  • Lenzerheide (Suisse) du 30 décembre au 1er janvier 2018,
  • Obersdorf (Allemagne) du 3 au 4 janvier 2018,
  • Val Di Fiemme (Italie) du 6 au 7 janvier 2018

Le 28 décembre dernier, Jules LAPIERRE a embarqué pour le Tour de ski qui se déroulait à la fois en Suisse et Allemagne et se termine en Italie. A la clef de ces 10 jours de compétition : 3 étapes et 7 courses.  Jules a arrêté son parcours après Obersdorf afin de ne pas engendrer trop de fatigue et mieux se préparer pour la suite de la saison.

Il rentre heureux de cette nouvelle expérience, bien qu’il lui reste à découvrir la fameuse montée finale du Val Di Fiemme en Italie. Satisfait de sa poursuite à Lenzerheide avec de bonnes sensations sur les skis surtout en skating il n’a pas su se mettre dans le rythme à l’individuel classique de Lenzerheide et perd un ski à la Mass Start Skate d’Oberstdorf.

Il découvre une ambiance particulière et différente de celles des deux coupes du monde de début de saison. Du fait de l’enchaînement des courses tout devient plus important, chaque détail pèse dans la balance, la fatigue augmente et il est important de savoir la gérer.

Suivez ses résultats

N’hésitez pas à suivre les résultats de Jules LAPIERRE sur notre site internet et visionner le reportage du Nordicmag.

logo-jules-lapierre
Publié le 11/01/18
Publié le 11/01/18
Publié le 09/01/18
Publié le 02/01/18